vendredi, 11 mai 2018 18:34

Réhabilitation des accès à la plage

Suite aux intempéries, la plage se prépare activement pour la saison.

Les phénomènes météorologiques du mois de Mars, particulièrement violents pour le littoral languedocien, ont entrainé de nombreux dégâts en particulier sur les ouvrages en bois permettant l’accès à la plage.

L’action conjointe de la commune et des services de l’agglomération a permis de déblayer et sécuriser le site afin de pouvoir travailler à conforter notre cordon dunaire et en rétablir les accès.

Pour garantir une ouverture de saison dans de bonnes conditions et permettre la reconstitution naturelle de la dune, la commune a fait procéder à une expertise géomorphologique de la dune et de la plage par Le Pôle Littoral de L’EID.

A l’issue de cette étude il a été décidé de suivre les préconisations établies. En effet la connaissance du fonctionnement, de l’historique et des usages d’un écosystème dune-plage est un préalable indispensable pour une gestion adaptée.

Cette expertise a permis de détecter les secteurs nécessitant une intervention rapide et de formuler des propositions de gestion et de restauration adaptées.

Ainsi, sur la base de cette étude, les travaux pourront débuter à partir du 14 mai. Ils seront entrepris en Régie par la commune avec le support du Pôle Littoral de L’ EID et rétabliront la plupart des accès par des techniques douces et réversibles.

Le choix du maintien, ou non, des accès sera fait sur la base de l’expertise technique en préservant autant que possible les usages locaux.

Par ailleurs, le cordon dunaire au niveau du poste de secours de la redoute, étant trop abrupte, un ouvrage d’accès en bois sera reconstruit sur ce secteur

Ces préconisations vont ainsi dans le sens de la démarche entrepris par la commune depuis deux ans en faisant le choix de remplacer chaque année un escalier en bois par un cheminement doux trans-dunaire permettant à la dune d’être résiliente et réduire considérablement les coûts d’entretiens sur des ouvrages en bois souvent malmenés par les éléments durant l’hiver.

La CAHM, L’EID Méditerranée et la Direction des territoires et de la mer de l’Hérault nous accompagnent dans cette démarche de développement durable de lutte contre l’érosion.

Face à l’augmentation et la violence des phénomènes météorologiques, les collectivités se doivent d’adapter leur approche de gestion du littoral. La protection des populations et des biens en arrières dunes doit être la priorité par le maintien et l’entretien du cordon dunaire.

Les techniques et aménagements d’hier ne sont pas forcément celles d’aujourd’hui et encore moins de demain.

Afin de pouvoir atténuer les effets de la houle, une étude préalable aux travaux d’implantation d’une protection immergée en mer est en cours. Elle permettra de définir quel sera le type d’aménagement le plus adapté au profil géomorphologique complexe de notre côte.

Lu 60 fois